#BeBodyAware : pour plus de diversité dans la mode

La diversité des corps est une réalité. Et pourtant, on aurait tendance à croire le contraire quand on regarde le monde autour de nous. La minceur reste, malgré tout, la norme et ce à quoi chaque femme devrait vouloir aspirer pour être considérée comme “belle”. Mais la multiplication des initiatives prônant la diversité corporelle tend, tout doucement, à inverser la tendance. Un exemple de plus avec la campagne #BeBodyAware.

Karyn Inder Vogue

#BeBodyAware, c’est la campagne initiée l’an dernier par Tia Duffy, mannequin et activiste. Le but ? Que le monde de la mode devienne enfin représentatif de la société en utilisant des mannequins de tailles diverses. Et pas seulement pour les marques spécialement orientées “plus size”. Car voir des mannequins grande taille défiler aux côtés de modèles proches d’une taille 34 pour des maisons de haute couture changera peu à peu la perception de ces corps. Après tout, dans la vie de tous les jours, ne croisons-nous pas tous types de corps ? La diversité corporelle, acceptée et assimilée, est nécessaire pour changer les mentalités.

https://www.instagram.com/p/BVQH_-iDi4z/

Tia Duffy souhaite donc montrer que ” des mannequins de tailles différentes peuvent être sublimes ensemble dans des campagnes”. Karyn Inder, qui participe à la campagne #BeBodyAware, a d’ailleurs récemment participé à un photoshoot pour Vogue Italia. La canadienne, mannequin “plus size”, qui rêvait de défiler pour les plus grands dès son plus jeune âge, veut montrer l’importance de la diversité corporelle. “Nous sommes tous merveilleux, mais nous sommes également tous différents. Nous devons garder en tête que la beauté ne se limite pas à un seul critère. Une fois que vous comprenez ça, vous êtes prêts à être ébloui par toute la beauté qui nous entoure.”

https://www.instagram.com/p/BU2P2I4jxSu/

Ces initiatives dans le monde de la mode peuvent sembler anodines… Et pourtant plus on verra de diversité corporelle dans les magazines de haute couture et dans les défilés, plus le spectre de ce qui est considéré comme “beau” s’élargira. Si le changement se fait dans les magazines de mode, on pourra ensuite le voir plus largement dans les magazines féminins, dans les campagnes d’affichages, à la télévision… Jusqu’à ce que la diversité corporelle soit devenue la norme… On a hâte !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.