Riz Ahmed et l’importance de la représentation dans les médias

riz ahmed

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais vous avez sûrement déjà vu son visage quelque part. Riz Ahmed, c’est un artiste et acteur britannique qu’on a vu un peu partout en fin d’année dernière, à l’occasion de la sortie en salles de Rogue One, premier “stand-alone” relatif à l’univers de Star Wars. Riz Ahmed, c’est également un fervent défenseur de la représentation et de son importance capitale, surtout dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

Riz-Ahmed

Le 2 mars dernier, Riz Ahmed a donné un discours à la Chambre des Communes du Parlement britannique, sur l’importance de la diversité ou, comme il aime plus justement l’appeler, la représentation. La représentation, c’est ce qu’on attend de la culture et des médias du pays dans lequel on habite, c’est se voir, quelques soient nos origines ou nos croyances, à la télé, dans les magazines, au cinéma, etc. Sans représentation, c’est l’exclusion. Et, malheureusement, l’exclusion mène parfois au repli sur soi et à l’extrémisme.

Pendant son discours, Riz Ahmed insiste sur le fait que ce n’est pas tant de diversité qu’il faut parler, mais bien de représentation. La diversité, c’est un peu le truc à la mode, que chaque marque/show télé/film/parti politique, aime mettre en avant, ou en “saupoudrer” telle ou telle action, comme le dit Riz Ahmed. Mais ce qui est vraiment important aujourd’hui, ce n’est pas la diversité, qui semble optionnelle à certains, mais bien la représentation. La représentation, dans le cas de ce discours au Parlement britannique, du peuple anglais dans sa totalité, dans les médias et la culture.

riz ahmed

“Si vous avez l’habitude de vous voir dans les médias, j’aimerais vraiment que vous preniez un instant pour essayer de comprendre à quel point c’était important, pour quelqu’un qui ne s’y voyait pas, de finalement voir une image qui lui ressemblait. À chaque fois que vous vous voyez dans des magazines, sur des affiches, à la télé, au cinéma… C’est un message important : vous comptez. Vous faites partie de l’histoire du pays, vous êtes valorisé. Vous vous sentez représenté.”

riz ahmed

Un discours très vrai, très touchant, dans lequel on sent l’urgence. Pour Riz Ahmed et le Royaume-Uni, c’est un moment critique. Après le Brexit et la montée des actes de violences envers les personnes issues de minorité, on ne peut décemment pas dire autrement. Mais l’importance de la représentation, l’importance de faire en sorte que chacun ait l’impression d’appartenir à l’histoire de son pays, que tout le monde connaisse l’histoire de l’autre, n’est pas seulement indispensable au Royaume-Uni. Que ce soit aux États-Unis, dans les pays européens ou en France, l’urgence se fait sentir. Il faut à tout prix réaliser l’importance de la représentation, il faut empêcher les jeunes et les moins jeunes soit de tourner le dos à leur pays, soit de se fermer complètement à leurs voisins. Dans les deux cas, les extrémistes de tous bords sont aux aguets. Alors comprendre la représentation, c’est s’assurer un monde où chacun trouve sa place, partout, avec ce sentiment légitime d’appartenance. Mais pour l’instant, c’est bien loin d’être le cas. Alors n’oublions pas les mots de Riz Ahmed, et réfléchissons dès aujourd’hui à la meilleure façon de faire, sans oublier le plus important. “Let’s represent.”

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.