La Black Fashion week, l’idée était bonne !

Une première en France : A côté de la Fashion Week officielle, une semaine de la mode dédiée aux stylistes noires d’ici et d’ailleurs a été organisée. Du 4 au 6 octobre a eu lieu, au sein du pavillon Cambon à Paris, la Black Fashion Week.

 

3 jours dédiés à la présentation de collections d’artistes noirs, venus d’Afrique, des Antilles ou des Etats-Unis. L’objectif : leur permettre d’accéder à une notoriété, de présenter leur travail auprès des médias, de la diaspora, du public.

Il est vrai que ces stylistes n’ont pas accès aux grands médias en temps normal, lors de la Fashion Week officielle. Les journalistes préférant couvrir un Yves Saint-Laurent, un Chanel, ou une Céline. Des maisons incontournables, des valeurs sûres de la mode, des marques ancrées,  attendues par les lectrices et les passionnés. Dans ces conditions, il est vrai que l’évènement créé par la styliste sénégalaise Adama Paris, est une bonne idée.

En plus de connaître la mode, elle connaît parfaitement l’Afrique et les médias. Elle n’en n’est pas à son premier évènement : Dakar Fashion Week, Afrika Fashion Awards, 10 ans d’expérience en tant que styliste. Il est difficile de trouver un meilleur profil pour la mise en place de cette première à Paris.

17 stylistes, des mannequins pros ou non en backstage, des collections Homme/Femme, des collections qui n’ont rien à envier aux plus grands, des célébrités et des journalistes au sein du public, Gemey Maybelline en tant que partenaire maquillage.

Tout était réuni pour un évènement qui allait vraiment marquer le coup, et permettre de mettre le projecteur sur ces Talents de la mode.

Mais le buzz est retombé comme un soufflé.

Qu’ont retenu les journalistes ? BLACK Fashion Week.

La couverture médiatique s’est intéressée uniquement au mot Black. Très peu de choses ont été dites sur  les coupes et les matières utilisées par Elie Kuamé, rien ou peu de choses sur Mariah Bocoum et ses robes si fémines qui flattent les formes et la femme, peu de choses aussi sur Olivier Couturier, sur Sophie Zinga et ses créations vaporeuses et contemporaines, sur Zacometi et sa collection pour Homme.

Au delà d’être noir, ils sont créateurs, artistes et talentueux. Cet évènement communautaire, dans un monde parfait n’aurait pas lieu d’être. Un « Elie Kuamé » devrait lui aussi pouvoir bénéficier de la même attention qu’un Elie Saab.

Peut-être qu’une seconde édition permettra une couverture médiatique digne des participants.

 

 

Les stylistes présents :

AFRIQUE DU SUD
Thula Sindi
ANGOLA
Carla Silva
CAMEROUN
Martial Tapolo
COTE D’IVOIRE / LIBAN
Elie Kuame
FRANCE / NIGER
Katherine Pradeau
HAITI
Zacometi
MALI
Mariah Bocoum
MAROC
Karim Tassi
Jamila Lafquir
MARTINIQUE
Olivier Couturier
NIGER
Alphadi
SENEGAL
Adama Paris
Mame Faguèye Bâ
Sophie Nzinga Sy
TUNISIE
Soucha
USA
Laquan Smith
J.Cheikh
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.